Journal Ouest-Africain des Sciences de Gestion, Vol.1, N°2,1-228, ISSN 2424-7413, 2016.

© Edition Université Aube Nouvelle Burkina Faso 2016

Exploration d’une implémentation de gestion électronique de documents en Afrique au travers du projet d’archivage interactif multimédia évolutif (aime) dans le secteur de l’audiovisuel

Lassane TAPSOBA

1Centre de recherche et d’études en management (CREM), Université Aube Nouvelle, 06 BP9283 Ouagadougou 06, Burkina Faso.

_________________________________   _______________________________________

RESUME :

L’objectif principal de cet article est d’explorer et analyser le ressenti des utilisateurs suite à l’adoption d’un outil de Gestion Electronique des Documents (GED) dénommé AIME. Il s’agit également d’en évaluer la contribution à la performance dans le cas des chaines de télévision africaines francophones. Nous nous baserons sur les théories usuelles de l’acceptation, de l’usage et de l’appropriation des technologies [Bidan et Trinquecoste, 2011]. Nous avons également mobilisé deux modèles de recherche majeurs, le premier est inspiré du modèle d’adoption de la technologie (TAM) de Davis et al, (1989) et de celui de la théorie unifiée de l’adoption et de l’usage de la technologie (UTAUT) de Venkatesh et al (2003) et le second est inspiré de la théorie de l’acteur-réseau (TAR) de Callon et Deltour (1981 ; 1991). Nous nous focaliserons sur le décryptage empirique du logiciel GED-AIME V4 et de sa plateforme Archibald conçu et développé par le CIRTEF en collaboration avec l’INA. Nous analyserons l’historique de son implémentation et exploitation dans les services de documentation télévisuelle africaine. Les résultats de notre étude montrent que cette solution propose des avancées opérationnelles manifestes à l’organisation hôte avant, pendant et après son implémentation – nous avons examiné notamment son adoption au sein de la Cinémathèque africaine de Ouagadougou (CAO) via l’impérative numérisation de son patrimoine filmique actuellement en danger – mais comporte également des contraintes d’ordre technologique et organisationnel liées aux implications de son adoption.

Mots clés : Technologie de l’information, Archivage numérique, logiciel AIME, GED, services de documentation télévisuelle africains, Cinémathèque africaine de Ouagadougou (CAO), Adoption et appropriation des technologies.

 Article PDF     Page148-167

*Correspondance : lassane.tapsoba@u-auben.org 

                                                                                                                                                                                                                                    Accepté le, 23 décembre 2016

 

العربية AR English EN Français FR Español ES