Journal Ouest-Africain des Sciences de Gestion ISSN 2424-7413 : Vol.1,No1,1-109, 2016 

© Edition Université Aube Nouvelle Burkina Faso 2016

UNE MISE EN PERSPECTIVE EXPLORATOIRE DE LA PERCEPTION DE LA RESPONSABILITE SOCIETALE DE L’ENTREPRISE (RSE) AU BURKINA FASO : REGARDS CROISES SUR TROIS (3) ENTREPRISES PUBLIQUES.

Ibrahima LANKOANDE1* et Alidou OUEDRAOGO2

1Centre de recherche et d’études en management (CREM), Université Aube Nouvelle, 06 BP 9283 Ouagadougou 06, Burkina Faso.

2Campus de Moncton, Pavillon Léopold-Taillon18, avenue Antonine-Maillet, Université de Moncton, Québec, Canada.

________________________________________________________

RESUME

Bien plus qu’un thème d’actualité, la responsabilité sociale de l’entreprise (RSE) est au centre des relations entre les sociétés commerciales et leurs parties prenantes (stakeholders). Mais le concept de RSE est problématique du point de vue de sa définition, de sa perception par la société civile et de sa mise en oeuvre. La RSE est perçue selon sa dimension sociale : les employés y voient un facteur de motivation et de satisfaction de leurs revendications. La RSE est aussi un facteur d’amélioration des relations avec les parties prenantes externes, cela est la conséquence à une plus grande performance économique. Tel est le thème de cet article qui est abordé sous l’éclairage de trois entreprises publiques (ONEA, SONABEL, SONABHY). Ce choix est guidé par le fait que ces organisations publiques entretiennent des relations complexes qui peuvent avoir un impact sur leurs modes d’organisation respectifs et sur l’évolution globale de la société.

Mots clés : Développement durable, Responsabilité Sociale des Entreprises, RSE, Parties Prenantes.

 Article-PDF Page 55-71

________________________________________________________________________

*Correspondance : Ibrahima LANKOANDE : ibrahim.lankoande@gmail.com. Tél (226) 70 20 40 83

العربية AR English EN Français FR Español ES