Entreprenariat des jeunes

l’Université Aube Nouvelle et ses partenaires en font une priorité

L’Université Aube Nouvelle en partenariat avec le ministère de la jeunesse,  de la formation et de l’insertion professionnelle a organisé le mardi 20 décembre 2016, une conférence sur le thème : « Insertion socio-professionnelle des jeunes : Quelles perspectives ? »  Comment avoir un emploi décent ? Quelles en sont les conditions ? Comment booster la jeunesse vers l’entreprenariat ? Comment être entrepreneur ? Comment avoir un financement pour son entreprise ? Ou encore comment augmenter l’employabilité des jeunes ? Autant de questions qui ont trouvées leurs réponses lors de cet échange.

Le phénomène du chômage on en parle presque tous les jours au pays des hommes intègres. « Au Burkina Faso plus 80% de la main d’œuvre est faiblement instruite et ces jeunes, dans leur majorité arrivent très tôt sur marché de l’emploi » selon Monsieur Larba Christian DARANKOUM, Directeur Général de l’insertion professionnelle et de l’emploi. Cette jeunesse peut être un atout si elle est socialement, professionnellement et économiquement insérée. Malheureusement, cela n’est pas une réalité puisqu’elle se retrouve majoritairement sans emploi au bout de leur formation.

                Pour lui, cette situation met les acteurs du domaine dans « un cercle vicieux» car bien qu’encourageant l’auto-emploi, ces acteurs restent impuissants dans un environnement où les conditions ne favorisent pas la création d’entreprises.  D’énormes défis restent à relever ce qui passe par une bonne insertion socio-professionnelle.

Dr Evariste DAKOURE, modérateur de cette rencontre, pense qu’il faut une bonne formation sans oublier de booster les jeunes vers l’entreprenariat en encourageant par exemple les jeunes à s’orienter vers l’auto-emploi. Il ajoute que «  L’objectif est de rendre l’environnement favorable et propice à l’employabilité des jeunes ce qui leur permettra de se familiariser avec le monde du travail surtout pour un emploi vert. »

L’épanouissement des jeunes et le renforcement de leur participation au développement se feront à travers un esprit de don de soi car comme on le dit « le seul endroit où le mot succès vient avant le travail c’est dans le dictionnaire ».

SAVADOGO Alidou

Université Aube Nouvelle

Tu pourrais aussi aimer

العربية AR English EN Français FR Español ES